Close

iPhone 5 contre iPhone 4S : le verdict du labo de « 60 Millions »

09 nov Posted by in Actualités, Dans le monde | Comments
iPhone 5 contre iPhone 4S : le verdict du labo de « 60 Millions »
 

« L’iPhone 5 est le plus bel appareil grand public que nous ayons créé à ce jour. »C’est Phil Schiller, responsable marketing de la marque à la pomme, qui l’assure. Mais peut-on le croire ?

Pour le savoir, nous avons étudié sous toutes les coutures le nouveau smartphone d’Apple ainsi que son prédécesseur, l’iPhone 4S. Le match entre ces deux versions est crucial pour les acheteurs : la version 4S reste en vente, à un prix qui a été abaissé (380 000 Fcfa  avec 16 Go de mémoire), alors que la version 5, apparue fin septembre, coûte 450 000 Fcfa.

Nous avons fait subir les mêmes tests aux deux appareils : une batterie de mesures en laboratoire (autonomie, rapidité d’affichage des pages web…) et une étude approfondie de l’ergonomie et de l’interface utilisateur par nos experts en nouvelles technologies. Voici le bilan de plusieurs semaines de tests.

• Caractéristiques : de plus en plus léger

Avant d’évaluer les performances, un mot sur les différences physiques. Le nouvel iPhone est aussi large que le précédent, mais plus long (12,5 centimètres contre 11,5), ce qui ne l’empêche pas de peser 30 g de moins. 20 % de poids en moins dans la poche, ce n’est pas négligeable.

L’iPhone 5 est doté d’un nouveau connecteur plus étroit et, hélas, toujours propre à Apple. Si vous possédez déjà une station d’accueil, un adaptateur (facturé 20 000 Fcfa !) est nécessaire.

• Ergonomie : pas grand-chose de neuf

Pour ce qui est de l’ergonomie générale, les deux appareils se valent. Il faut dire que certaines nouveautés de l’iPhone 5 tiennent au nouveau système d’exploitation (iOS 6) qui, désormais, est aussi installé (ou peut l’être) sur l’iPhone 4S.

L’écran allongé permet cependant un confort d’utilisation amélioré, notamment lorsque l’on tape un SMS ou un mail en position horizontale, le clavier virtuel étant moins tassé.

• Navigation Internet : ça accélère !

En connectant les smartphones en wi-fi à un réseau local, nous avons mesuré le temps de chargement et d’affichage de plusieurs pages web stockées dans un serveur relié à ce réseau.

L’iPhone 5 surpasse sans problème son prédécesseur. Ainsi, la page web la plus chargée utilisée pour nos tests – une page d’un article de Libération – s’est affichée en 5,9 secondes, contre 7,1 pour l’iPhone 4S (20 % de plus). Une vélocité qui s’explique sans doute par le nouveau processeur embarqué dans l’iPhone 5.

• Qualité photo-vidéo : pas de différence flagrante

Des clichés et des films ont été réalisés en extérieur et en intérieur, sous différents types de lumières (lampes fluocompactes, halogènes…). Les différences de qualité ne sont pas notables. Il faut dire que la résolution des capteurs photo (3264 x 2448 pixels) et vidéo (1920 x 1080 pixels) est identique sur les deux iPhone. Toutefois, le plus récent gère mieux les photos en intérieur : il respecte un peu mieux les couleurs.

Par ailleurs, le capteur de la caméra frontale utilisée pour les appels vidéos (visiophonie) est censé avoir été amélioré par rapport à l’iPhone 4S. Mais, lors de nos tests, la différence de qualité ne nous a pas semblé flagrante.

• Localisation GPS : c’était mieux avant !

L’iPhone 5 est un peu moins performant que son prédécesseur en matière de géolocalisation. Rien de dramatique, toutefois.

La durée nécessaire à une première localisation par le GPS, après réinitialisation du téléphone, est comparable : à peine plus de 50 secondes pour les deux versions, ce qui est correct pour un smartphone. Mais nous avons aussi mesuré, à l’aide de notre simulateur de signaux GPS, le comportement de l’appareil lorsque le signal est dégradé. L’iPhone 5 capitule à un niveau où l’iPhone 4S parvient encore à se localiser.

• Autonomie : l’iPhone 5 ne sort pas gagnant

Sur son site, Apple parle d’une « autonomie encore améliorée » pour l’iPhone 5. Nous n’en sommes pas si sûrs…

Le nouveau smartphone d’Apple est-il vraiment plus performant que son prédécesseur, qui reste en vente ? Pas sur tous les critères ! C’est le bilan de notre laboratoire, après trois semaines de tests intensifs.

Notre premier test a consisté à lire une vidéo en boucle, avec une luminosité d’écran et un niveau sonore contrôlés, jusqu’à épuisement de la batterie. L’iPhone 5 tient 10 h 45. Malgré son grand écran, il surclasse le 4S, épuisé dès 7 h 40 de vidéo.

En revanche, le nouvel appareil flanche le premier pour d’autres utilisations, notamment lorsque la connexion au réseau est sollicitée. Notre second test simulait ainsi un usage courant, à partir d’un scénario d’utilisation alternant périodes de veille, appels téléphoniques, écoute de musique, jeu vidéo, navigation sur Internet…

Dans ces conditions, l’iPhone 5 a tenu 2 jours et 4 h 30, ce qui est assez moyen et promet aux utilisateurs intensifs de devoir recharger souvent leur batterie. En tout cas, plus souvent que les utilisateurs de l’iPhone 4S qui, avec le même scénario d’utilisation, a tenu 3 jours et 6 heures.

• Nos conclusions

Dans ses deux versions, l’iPhone est un très bon smartphone. Mais la comparaison détaillée ne donne pas d’avantage systématique à la nouvelle version. Elle n’apporte pas de rupture technologique majeure, ni de saut décisif de performances par rapport à la version 4S.

Le seul atout indiscutable de l’iPhone 5 réside dans son écran agrandi. Mais cela mérite-t-il de dépenser 80 000 Fcfa de plus ?

Source

soul

Passionné des nouvelles technologies, il est observateur attentif des produits Apple, Microsoft, Samsung et BlackBerry. Souleymane est un contact entre Sunuworld et les entreprises, les éditeurs et les développeurs.

Les derniers articles par soul (tout voir)

Leave a Reply

}